Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 09:08

 

 

Ce n'est pas un hasard si j'ai baptisé mon jardin "le jardin du Chat Vert".

 

Pourquoi le Chat ? Parce que j'aime les chats, j'ai un chat et que Cha sont les trois premières lettres de mon prénom (d'ailleurs certains m'appellent simplement Cha...). Et pourquoi Vert ? Parce que c'est Ma couleur, celle de la nature et celle qui symbolise la protection de l'environnement.

 

J'ai toujours jardiné en réfléchissant à l'impact que mes gestes pouvaient avoir sur la faune, la plus petite soit elle. J'ai donc bani très vite l'utilisation de produits nocifs (engrais, désherbants, pesticides). C'est vrai qu'à mes début, j'avoue m'être laissée tenter par certains produits censés faciliter la tâche du jardinier...Mea Culpa !! Cette époque est révolue depuis longtemps, et la nature me le rend bien !

 

La suite logique de cet engagement écologique a été mon inscription à la LPO.

 

Le  jardin du Chat Vert (Picardie Oise, Pays de Valois) devient refuge de la Ligue de Protection des Oiseaux en septembre 2009.

 

C'est un jardin très vivant qui réserve souvent de bien jolies surprises : des gros pères crapauds qui viennent nous saluer à la fenêtre, en passant par la rencontre avec un orvet de belle taille, ou par la ribambelle de larves de coccinelles occupées à dévorer les pucerons, ou encore par la découverte d'un papillon magnifique qui déplie ses ailes pour la première fois...

 

crapaud1lezardmusaraignesauterelleorvetcrapaud.jpg

coccilarvecoccinelleepeirepapillon-sphinxdupeuplierabris-coccinellesabris-papillonspapillon-sur-sedum.jpg

 

La densité des plantations et la grande diversité des espèces végétales présentes chez moi attirent de nombreux oiseaux :

des troglodytes mignons (tout petits mais avec un chant d'une puissance étonnante), des hirondelles de fenêtre qui rêvent chaque année de nidifier dans mon garage (luxe que je ne peux pas, hélas, leur offrir), des tourterelles turques, des chardonnerets élégants, des tarins des aulnes (je crois...identification incertaine), des mésanges bleues en  grand nombre, tout comme les mésanges à tête noire, des pinsons des arbres, des bergeronnettes grises qui viennent danser au printemps, des étourneaux sansonnets qui vivent en colonie sous mes tuiles du pignon nord, le pignon sud étant déjà occupé par un groupe de moineaux domestiques, quelques pies bavardes qui passent quelquefois faire un tour chez moi, des merles noirs (souvent à la recherche d'un ver dans mes massif), des rouge gorges qui font leur loi , un pic vert et son cousin le pic épeiche (spécialistes de l'aération de pelouse), des pigeons ramiers qui adorent se promener sous mon cerisier, des rouge queues noirs (de vrais vigiles anti-chat qui déclenchent l'alarme à la moindre apparition de moustache), des linottes mélodieuses les bien nommées, des sittelles torchepots, des verdiers (très présents l'hiver autour des mangeoires), de discrets accenteurs mouchets (que je confondais au départ avec les moineaux, novice que j'étais), des fauvettes, des mésanges huppées (observées une fois au cours de l'hiver 2011), des grimpereaux, et même de petits faucons venus semer le désordre dans tout ça...

 


 

tourterelle3rougegorge1

   

tourterelle1

 

 

 

nichoir-lpo

 

 

 

Le gite leur est assuré par quelques nichoirs installés dans le jardin (régulièrement occupés par les mésanges), mais également par les anfractuosités des murs des granges bordant mon terrain, et par les branches des grands arbres du parc du château tout proche.

 

 

 

 

 

 

 

Le nourrissage se fait tout naturellement dans mon jardin grâce aux nombreuses vivaces que je laisser grainer, aux baies des arbustes, et aux nombreux insectes mangeoireprésents chez moi (pucerons, chenilles indésirables...). Pour l'hiver, j'installe, comme il se doit, une mangeoire bien garnie au beau milieu d'un Malus Everest (un pommier d'ornement, dont les petites pommes, qui persistent pendant la saison froide, font le régal des merles), ainsi que des grappes de boules de graisse. Les points d'eau, quant à eux, ne manquent pas : le village est traversé par une rivière alimentée par des sources.

 


malus et oiseaux

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lejardinduchatvert
  • Le blog de lejardinduchatvert
  • : Ce blog ouvre une fenêtre virtuelle sur mon jardin, le jardin du Chat Vert, entretenu avec respect et passion.
  • Contact

Un jardin dans l'Oise...

logo-jardiner-picardieUn Jardin dans l'Oise, Pays de Valois, Picardie, France

Recherche

Rendez-vous Jardins

 

 

Archives

Refuge LPO

Le jardin du Chat Vert est refuge LPO depuis 2009

panneau-lpo

Charte des refuges LPO

- Je crée les conditions propices à l’installation de la faune et de la flore sauvages

- Je renonce aux produits chimiques

- Je réduis mon impact sur l'environnement

- Je fais de mon refuge un espace sans chasse pour la biodiversité

Blog Zéro Carbone

Un blog génére en moyenne 3.6kg de CO2 par an. Pour compenser cela, j'ai adhéré au programme de plantation d'un arbre pour un blog.

Cliquez sur le logo pour en savoir plus.

  Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr

A méditer :

"Pour commander à la nature,

il faut savoir lui obéir"

(Francis Bacon)