Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 06:46

Si le jardin d'ornement se relève sans trop de mal de l'orage de grêle, au potager, ce n'est pas la même chanson ! Les tomates, surtout, ont souffert...

potager---juin-2014---quartier-du-persil-apres-l-orage.jpg

Les feuilles réduites en bouillies ont été coupées proprement, mais les impacts sur les tiges sont alarmants...

potager---juin-2014---blessure-de-grele-sur-pied-de-tomate.jpg

Si je laisse les choses en l'état, il est évident que la tige va se nécroser entièrement. C'est une belle porte ouverte aux maladies ! Plutôt que d'arracher tous ces pieds que j'ai fait pousser avec amour et patience, j'ai décidé de faire des pansements avec un onguent de la St Fiacre (3 cuillères à café d'argile + 1 cuillère à café de bouillie bordelaise à diluer dans un peu d'eau pour obtenir une pâte). Cet onguent s'était révélé fort efficace sur le bois du prunus attaqué par un chancre. Armée d'un petit pinceau, j'ai donc appliqué ma mixture sur chaque plaie...

potager---juin-2014---onguent-de-la-St-Fiacre-sur-pied-de-t.jpg

Il aurait été dommage de ne rien tenter, d'autant que les fleurs sont là...

potager---juin-2014---fleur-de-tomate.jpg

 Les courgettes, elles aussi, sont en fleurs, des fleurs énormes, d'une luminosité incroyable. Avoir quelques feuilles en moins n'a pas l'air de les déranger beaucoup...

potager---juin-2014---fleur-de-courgette.jpg

malgré tout, elles auront le droit, comme tout le monde, à une pulvérisation de purin de prêle et de consoude pour les requinquer un peu.

potager---juin-2014---petit-matin-a-l-ombre-du-cerisier.jpgChut, laissons le temps de la convalescence à mon petit potager. Il a besoin de repos !

Repost 0
Published by lejardinduchatvert - dans Santé des plantes
commenter cet article
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 08:47

Un de mes grands plaisirs est de faire le tour de mon jardin, carnet en main, pour noter mes idées, mes envies, et relever les choses qui ne vont pas. Ce carnet s'appelle "Mon Jardin d'Idées Folles et Saugrenues" ! Si, si, c'est vrai...

carnet-mon-jardin-d-idees-folles-et-saugrenues.jpg

Hier, donc, j'avais noté l'éventualité de faire disparaitre à l'automne le juniperus repens, situé à l'avant du massif des palmettes, dont la taille commençait à poser problème. Seulement voilà, le sécateur dans ma poche me démangeait sérieusement..."Allez, juste une petite coupe pour éclaircir un peu, pour donner de l'air à la clématite coincée derrière" semblait-il me dire !

juniperus---avril-2014.jpgEt bien mon sécateur a eu raison : cette opération de nettoyage m'a permis de découvrir un joli nid de Gymnosporangium Sabinae...

gymnosporangia-sabinae-sur-juniperus.jpgCe champignon pathogène se sert du genévrier dans son cycle de reproduction pour affecter ensuite le poirier sur lequel il provoque une maladie appelée rouille grillagée qui peut commettre de gros dégâts !!

Alors, pour qui sonne le glas ??

juniperus-atteint-de-gymnosporangia-sabinae.jpgLe massif des palmette parait bien nu sans cette grosse masse verte...

massif-des-palmettes---avril-2014---apres-l-arrachage-du-j.jpgMais voilà qui dégage un bel espace de plantation...

emplacement-vide-du-juniperus-repens.jpgMon petit doigt me dit que ça ne restera pas vide bien longtemps.

Repost 0
Published by lejardinduchatvert - dans Santé des plantes
commenter cet article
29 janvier 2014 3 29 /01 /janvier /2014 07:47

Mais que vois-je sur le tronc de mon prunus....un affreux chancre !

J'avais bien repéré depuis quelques temps que l'écorce se soulevait un peu comme une peau qui va peler, mais à y regarder de plus prés, en dessous il y avait une belle cavité ! Zut, zut et re-zut...il faut soigner ça.

chancre-sur-prunus.jpgLa première des choses c'est de nettoyer soigneusement la plaie et enlever toutes les parties nécrosées puis, ensuite, préparer un onguent curatif et protecteur...

onguent-de-saint-fiacre-ingredients.jpg

J'ai testé la recette proposée dans le dernier numéro d'Amis des Jardins : l'Onguent de Saint Fiacre...c'est bio, et j'ai tous les ingrédients sous la main. Il faut mélanger de l'argile avec un liquide antifongique comme de la bouillie bordelaise ou de l'eau de chaux. Pour ma part, j'ai utilisé du blanc arboricole.

onguent-de-saint-fiacre-applique.jpgCette pâte, ensuite appliquée au pinceau en couche épaisse, forme un pansement que j'espère efficace.

Repost 0
Published by lejardinduchatvert - dans Santé des plantes
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 12:15

poires conférence sur l'arbre en 2009

  Mon poirier conférence, conduit en palmette, avait besoin d'une bonne cure de rajeunissement. Production 2013 médiocre, bois craquelé et moussu, feuilles tachées...un ravalement s'imposait pour lui donner une chance de repartir de plus belle l'an prochain !

 

 

  poirier conférence - taille de rajeunissement et chaulage

Dés la chute totale des feuilles, conscieusement ramassées, nous l'avons rabattu de façon à revenir à une forme en palmette U double (je sais... notre forme n'est pas très académique, mais l'esprit y est !)

blanc arboricoleLe tronc a ensuite été chaulé au blanc arboricole jusqu'à mi-hauteur des branches principales, histoire d'assainir le bois, et le débarasser de tous les petits champignons qui compromettaient la bonne santé de mon arbre...

poirier conférence - taille de rajeunissement et chaulageEn plus de toutes les vertus curatives de ce traitement, cela lui donne un petit côté "totem" que je trouve sympathique !

Le pommier voisin subira le même traitement dés que ses feuilles se seront décidées à tomber...mais elles n'ont pas l'air pressées de se laisser choir !


Besoin de conseils supplémentaires sur la taille des poirier ? Suivez le lien, c'est par ici

Repost 0
Published by lejardinduchatvert - dans Santé des plantes
commenter cet article
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 07:10

Le magnifique été que nous avons eu aurait bien pu me faire oublier le printemps abominablement humide que nous avons eu...Mais la nature se rappelle à moi avec son lot de mauvaises surprises ! Les maladies crytogamiques ont proliféré en sous-sol, silencieusement, sournoisement, et se montrent au grand jour maintenant.

Après le déclin inéluctable et tragique du Malus Evereste, dont je vous ai déjà parlé ici et , c'est au tour de mon forsythia d'être victime d'un flétrissement soudain...(et ses voisines les clématites ne vont pas bien non plus)

fletrissement-du-forsythia-1.jpgJ'accuse le terrible Phytophtora d'en être la cause ! Ce champignon, qui colonise le système racinaire, étouffe littéralement la plante.

fletrissement-du-forsythia-2.jpgJe n'ai pas trouvé de solution curative en bio et j'avoue ne pas être vraiment chaude pour l'emploi d'un fongicide chimique mais je crois que je vais y être contrainte. Apparemment le "Curasis J" de BHS est efficace . 

curasis-j.jpg

L'autre de mes petits malheurs, c'est l'attaque de Moniliose sur mes poires : la récolte de Confèrence est maigre, et mes merveilleuses Sucrées de Montluçon, si abondantes sur l'arbre, commencent à en être atteintes également...

poire-atteinte-de-moniliose.jpgJ'enlève au fur et à mesure les fruits abimés en espérant enrayer la contagion...

poires-tombees-atteintes-de-la-moniliose.jpgC'est parfois dur la culture !!

Voilà le calendrier de soins que je prévois :

 - élimination immédiate des parties malades, suivie d'une désinfection des plaies de taille et des outils,

- pulvérisation de bouillie bordelaise à l'automne lors de la chute des feuilles et ensuite au débourrement printaniers des bourgeons,

- décompactage et aération du sol...

...en espèrant que cela suffira !

Je termine cet article pas très gai avec un lien très instructif sur les maladies de nos végétaux : ici

Repost 0
Published by lejardinduchatvert - dans Santé des plantes
commenter cet article
31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 08:05

C'est une vraie tragédie : j'ai espéré tout l'été un regain de vigueur de monmalus everes en souffrance - juin 2013 si bel arbre, mais, hélàs, l'espoir de le voir repartir s'envole un peu plus chaque jour....

Souvenez-vous, au printemps, il n'avait que peu fleuri et ne s'était garni que de feuilles miniatures...


Nous l'avions alors rabattu d'un bon tiers de sa hauteur en espérant lui donner un coup de fouet (rien dans le bois ne révélait alors quelque problème que ce soit) ; Et pour qu'il paraisse moins déplumé, je l'avais garni avec la clématite Princess Kate...

clematite princess kate - juillet 2013 - 2Tout l'été, j'ai regardé ses feuilles roussir une à une. Je taillais un peu par ci, je taillais un peu par là pour enlever ce qui était trop cramé !

malus evereste en souffrance - feuilles grillées

Mon seul espoir était porté par deux petites pousses vertes...

malus evereste en souffrance - petites pousses aout

Et puis, foutu pour foutu, j'ai décidé de le redescendre très sérieusement...vision d'horreur du bois noirci intérieurement : c'est un chance, n'est ce pas ?

malus evereste en souffrance - aout 2013

Alors, repartira, repartira pas ? Les chances sont minces...

J'ai soigneusement désinfecté toutes les plaies de taille à la bouillie bordelaise avant de les mastiquer. Mes outils de coupe, eux aussi, ont été passés à l'alcool.

Il ne reste de mon Malus qu'un trognon de quatre branches en éventail. La clematite est maintenant beaucoup trop grande pour ce support. C'est moche...et je me pose des milliers de questions : ne risque t'elle pas d'être contaminée, elle aussi par ce champignon ? Comment vais je bien pouvoir réhabiliter cet espace ? Mon idée de réorganiser un massif autour de cet arbre mourant, est ce une bonne idée ? Que planter ? Bref, c'est un casse tête...

Repost 0
Published by lejardinduchatvert - dans Santé des plantes
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 13:36

Mais qu'arrive t'il à mon bel Evereste ? Après avoir fleuri tardivement, mais à peu près normalement, et avoir subi les affres des dernières gelées qui ont compromis toute fructification,  il n'a daigné sortir que des feuilles miniatures dont certaines jaunissent...Il a l'air miteux !!

malus-everes-en-souffrance---juin-2013.jpgLors des journées de la rose, Jean-Lin Lebrun, des pépinières Mela-Rosa, chez qui j'avais commandé un autre malus, ne m'a pas laissé grand espoir sur l'avenir de mon arbre, sans pour autant me donner d'explications ! je ne veux pas m'avouer vaincue : je tente un sauvetage avec un éclaircissage sévère de la ramure, et un apport d'engrais naturel fruitiers au pied.

malus-evereste-en-souffrance---gros-plan-sur-les-feuilles-m.jpgEst il nécessaire de vous préciser que je suis dépitée : voir dépérir, d'on ne sait quoi, mon si bel arbre, cela me désole ! Quelqu'un à t'il une idée ? Je m'attends au pire...et envisage déjà des solutions pour le cas où il ne survivrait pas. Il est inenvisageable de le dessoucher : au bout de 7 ans, il est trop bien gros pour ça ! J'ai déjà installé à son pied la clematite Princess Kate, dont les longs rameaux, regarnissent un peu les branches dénudées. J'y ajouterai un petit rosier liane, pas trop épineux, à la floraison légère, et gardant des cynorrhodons en hiver...J'ai pensé à Francis E Lester.

Repost 0
Published by lejardinduchatvert - dans Santé des plantes
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de lejardinduchatvert
  • Le blog de lejardinduchatvert
  • : Ce blog ouvre une fenêtre virtuelle sur mon jardin, le jardin du Chat Vert, entretenu avec respect et passion.
  • Contact

Un jardin dans l'Oise...

logo-jardiner-picardieUn Jardin dans l'Oise, Pays de Valois, Picardie, France

Recherche

Rendez-vous Jardins

 

 

Archives

Refuge LPO

Le jardin du Chat Vert est refuge LPO depuis 2009

panneau-lpo

Charte des refuges LPO

- Je crée les conditions propices à l’installation de la faune et de la flore sauvages

- Je renonce aux produits chimiques

- Je réduis mon impact sur l'environnement

- Je fais de mon refuge un espace sans chasse pour la biodiversité

Blog Zéro Carbone

Un blog génére en moyenne 3.6kg de CO2 par an. Pour compenser cela, j'ai adhéré au programme de plantation d'un arbre pour un blog.

Cliquez sur le logo pour en savoir plus.

  Je compense le carbone de mon blog avec les Petits gestes écolos de bonial.fr

A méditer :

"Pour commander à la nature,

il faut savoir lui obéir"

(Francis Bacon)